samedi , 25 novembre 2017
LES INCONTOURNABLES
Accueil > Flore > LE ROMARIN

LE ROMARIN

romarin.1[1]LE ROMARIN

Le Romarin est un arbrisseau poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses et les maquis. Il n’apprécie pas une sécheresse trop importante mais se contente de l’humidité du littoral, d’où il pourrait tenir son nom latin« rosée de mer ». On l’appelle également « herbe-aux-couronnes », et en provençal, « encensier ». Fraîche ou séchée cette herbe condimentaire se retrouve dans la cuisine méditerranéenne, ses fleurs qui se consomment crues ont une saveur plus douce que ses branches. Son miel est aussi très réputé et c’est également un produit fréquemment utilisé en parfumerie, dans une composition à tendance surtout masculine. Enfin on lui attribue de nombreuses vertus phytothérapeutiques. Le romarin peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur, voire jusqu’à 2 m en culture, il est reconnaissable à ses feuilles persistantes en toutes saisons, et son odeur très camphrée évoque aussi l’encens d’où il doit son nom provençal. Une légère taille au printemps après sa floraison a essentiellement pour but de lui conserver une forme harmonieuse. Le romarin est cultivé à large échelle dans différents pays du bassin méditerranéen, principalement pour en extraire de l’huile essentielle.

Selon une légende, le romarin était à l’origine une plante à fleurs blanches. Avant de donner naissance à l’enfant Jésus, Marie aurait déposé sa cape de couleur bleue sur un romarin planté devant l’étable. La cape aurait déteint sur l’arbrisseau et c’est ainsi que depuis, le romarin fleurit bleu. Certains voient dans cette légende une autre origine possible au nom Romarin, à savoir « Rose de Marie », l’appellation anglaise étant d’ailleurs Rosemary.

LE ROMARIN
Print Friendly, PDF & Email

Consultez aussi

Chardon d'Espagne Scolyme d'Espagne

Chardon d’Espagne Scolyme d’Espagne

Chardon d’Espagne, ou Scolyme d’Espagne. Chardon d’Espagne, ou Scolyme d’Espagne, est une plante bisannuelle à …