vendredi , 24 novembre 2017
LES INCONTOURNABLES
Accueil > Flore > Mûrier

Mûrier

Le mûrier

Le mûrier

“Le mûrier” Le genre Morus est le genre des mûriers, il est composé d’une dizaine d’espèces. Il s’agit d’arbres ou d’arbustes dont certains sont cultivés pour leurs fruits (les mûres), ou leurs feuilles qui servent de nourriture au ver à soie (tous les autres végétaux expérimentés ont donné des résultats médiocres).

Il ne faut pas confondre les mûriers avec les ronces, dont les fruits sont similaires par l’aspect et le goût et portent  aussi le nom de mûre par analogie. Les fleurs, verdâtres, réunies en courts épis ou chatons, sont soit mâles (staminées), soit femelles (pistillées), mais présentes sur le même pied. Une plantation de mûriers est appelée mûraie ou mûreraie. Les mûriers sont originaires des régions tempérées et chaudes de l’hémisphère nord, certaines espèces sont largement cultivées, notamment le mûrier blanc naturalisé sur tous les continents. Ce sont des plantes qui craignent les longues périodes de gel.

Les mûriers sont cultivés pour:

leurs feuilles : mûrier blanc (pour l’élevage du ver à soie ou bombyx du mûrier. En Chine, on attribue la découverte du ver à soie à l’impératrice Xi Ling-Shi. La légende raconte qu’elle buvait du thé sous un mûrier lorsqu’un cocon tomba dans sa tasse. En voulant le récupérer, un fil de soie douce s’en détacha et plus elle tirait, plus le fil s’allongeait… L’enroulant autour de son doigt pour pouvoir tirer encore, elle ressentit une chaleur agréable. L’impératrice en parla autour d’elle, et cette découverte se propagea, la sériciculture était née… C’est au stade de chenille que le bombyx produit la précieuse fibre sécrétée en une bave abondante qui, en durcissant, se transforme en un fil unique de soie brute avec lequel la chenille se fabrique un cocon. Ce fil mesure entre trois cents et mille cinq cents mètres de long).

leurs fruits : mûrier noir, mûrier blanc et hybrides tels que ‘Illinois Everbearing’Ce sont des fruits de bouche, consommés frais et séchés notamment les mûres blanches qu’on sèche en Iran, au Pakistan et en Asie Centrale et qui sont alors sucrées et aromatiques. Ils sont considérés comme une friandise, au même titre que les framboises, mais ils sont rarement commercialisés du fait de leur fragilité. Le goût évoque celui de la mûre sauvage, quoique plus doux (moins acide), et ne contiennent pas de pépins, contrairement à cette dernière.

leur caractère ornemental: pour l’ombre qu’il procure, entre autres.

leur bois. Chez les Amérindiens, on utilisait le mûrier rouge pour fabriquer les arcs pour la chasse. Le bois du mûrier est également particulièrement mis en valeur dans de nombreux instruments de la musique populaire orientale.

fabriquer une sorte de vin avec les fruits du mûrier noir en Cornouailles. On en fait aussi de la liqueur, comme pour le cassis.

La mûre du commerce, ainsi que celle utilisée pour les confitures, sirops, etc., est presque toujours la mûre sauvage, fruit de la ronce commune, arbrisseau sans rapport avec le mûrier arbre.

 Lien: mûrier

Print Friendly, PDF & Email

Consultez aussi

Chardon d'Espagne Scolyme d'Espagne

Chardon d’Espagne Scolyme d’Espagne

Chardon d’Espagne, ou Scolyme d’Espagne. Chardon d’Espagne, ou Scolyme d’Espagne, est une plante bisannuelle à …