lundi , 25 septembre 2017
LES INCONTOURNABLES
Accueil > Communes Territoriales > Saintes Maries de la Mer

Saintes Maries de la Mer

Saintes Maries de la Mer

Saintes Maries de la Mer

C’est un lieu de pèlerinage et une station balnéaire. A l’aube de la chrétienté, il accueillit Marie Jacobé et Marie Salomé, chrétiennes fuyant la Palestine sur une barque sans gouvernail à cause des persécutions subies . Elles furent inhumées ensembles et sur place près de leur oratoire qui fut transformé en église.

La première mention explicite du village qui soit connue date du IVe siècle, signalant plusieurs peuplades dans la région, et citant oppidum priscum Ra. « Oppidum » signifiant forteresse et « priscum » ancienne, ce serait donc « l’ancienne forteresse Ra », nom d’origine égyptienne donné à une  île consacrée au dieu du soleil et père de tous les dieux, Râ. Mais, à l’ère des grandes influences chrétiennes, Râ se transforma en Ratis, mot qui signifie bateau, radeau ou îlot. En 513, l’évêque d’Arles se mit à évangéliser dans les campagnes alors très imprégnées des cultes païens ou romains, en transformant au besoin leurs lieux de cultes en des édifices chrétiens. Il créa ainsi aux Saintes une église, ce qui constitua un argument en faveur de la présence d’un temple païen plus ancien en ces lieux. Saint Césaire d’Arles, à sa mort,  légua “Sancta Maria de Ratis” à son monastère. C’est environ au XIIe siècle que ce nom se transformera en Notre-Dame-de-la-Mer. Le village des Saintes resta protégé par ses remparts médiévaux jusqu’à la Révolution. Ce site était l’une des pièces maîtresses de la défense de la cité d’Arles. En 1838, le village prit le nom de « Saintes-Maries-de-la-Mer » et ce fut peu après que le pèlerinage des Gitans fut mentionné pour la première fois: c’est depuis lors qu’ils viennent de toute l’Europe en Mai, pour y honorer Sara, la vierge noire, leur sainte patronne. En 1899, le Marquis de Baroncelli s’installa aux Saintes Maries de la Mer, au mas de l’Amarée ; il se battit pour que soit reconnue la pure race Camargue, participant également à la codification de la course camarguaise naissante. En 1909, il créa ce qu’on appelle “la  Nation gardiane” (Nacioun gardiano) dont objectif était de défendre et maintenir les traditions camarguaises, ce qui perdure depuis. Depuis 1960, la commune vit principalement du tourisme qui ne cesse de se développer.

Saintes Maries de la Mer




Print Friendly, PDF & Email

Saintes Maries de la Mer

Avis

Votes

User Rating: 4 ( 1 votes)

Consultez aussi

La Grande motte

La Grande Motte

  La Grande Motte est une commune française située sur la côte littorale méditerranéenne, dans …