samedi , 25 novembre 2017
LES INCONTOURNABLES

ALPILLES

ALPILLESALPILLES

Le massif des Alpilles est un massif montagneux situé au Nord-Ouest du département des Bouches-du-Rhône dont il est le relief majeur. Présentant un paysage original de roches blanches calcaires, il s’étend d’Est en Ouest entre les communes de Tarascon et Orgon. La première allusion au nom donné à la chaîne des Alpilles apparaît relativement tard.Claude François Achard parlera dans l’un de ses ouvrages, d’un sommet des Alpilles sous le nom de « Houpies », faisant référence à la Tour des Opies. Ce nom francisé dérive du provençal Aupiho, qui est un diminutif du nom Aup («les Alpes»). Le terme « Alpilles » désigne donc une chaîne que l’on compare à de petites Alpes. On trouve dans le même temps une autre forme pour désigner la chaîne des Alpilles: le terme « Alpines », qui existe aujourd’hui encore pour désigner par exemple, le canal des Alpines. Il est sans doute plus ancien que la forme « Alpilles ». Les deux termes coexistent, mais il semble que l’on réserve la forme « Alpines » à la chaîne de montagnes, tandis qu’« Alpilles » désigne davantage le sommet de la chaîne. Plusieurs zones le composent : la partie principale du massif, les Opies, les Collines, les costières et les chaînons. En dehors de ces sommets, le massif est caractérisé par la présence de plusieurs plaines et marais. Jusqu’aux années 1880, la zone située au Sud des rochers de la Pène était totalement inondée et connue sous le nom de « marais des Baux ». Ce grand lac a permis à des générations de Maussanais de vivre de la pêche.

Pour des raisons d’hygiène, du fait des maladies bactériennes qu’entraînait la présence de ces marais, ceux-ci ont été asséchés progressivement dès les années 1830. Aujourd’hui, l’eau a disparu pour une grande partie, mais la zone reste inondable. Le climat est de type méditerranéen, avec des étés secs et des saisons intermédiaires pluvieuses. Comme l’ensemble des zones situées à proximité du Rhône, les Alpilles sont sujettes à un mistral conséquent.

L’arboriculture est avant tout méditerranéenne avec des plantations d’oliviers, de figuiers et d’amandiers. Les vignes sont elles aussi présentes tout autour du massif. Hormis l’agriculture, l’économie la plus facilement identifiable autour du massif des Alpilles est liée au tourisme. Même les producteurs viticoles et oléicoles semblent tenir compte du développement du tourisme et de plus en plus de domaines proposent de la dégustation, voire dans certains cas de véritables cours d’initiation à l’œnologie. C’est en 2007 à peine que fut créé le Parc naturel régional des Alpilles.

L’histoire est marquée par la création de plusieurs oppida dans les Alpilles, il s’agit de lieux habités et construits sur des hauteurs, généralement pour des raisons défensives. Le castrum se structure à la manière d’un village avec ses rues et ses maisons adossées. Le processus d’installation permanente est à mettre en parallèle avec l’intensification des échanges économiques avec les commerçants méditerranéens. En échange de produits de luxe, les habitants des Alpilles produisent des céréales et passent d’un état d’autarcie à une véritable économie d’échange.

Alpilles

Print Friendly, PDF & Email

Consultez aussi

Le mont Ventoux

Le mont Ventoux

Le mont Ventoux est un sommet de France situé en Provence, atteignant 1 911 mètres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *