samedi , 23 septembre 2017
LES INCONTOURNABLES
Accueil > Histoire > Tour Carbonnière

Tour Carbonnière

Tour Carbonnière

Tour Carbonnière

La tour Carbonnière est une tour de guet construite à la fin du XIIIe siècle, en même temps que les remparts,pour protéger la ville fortifiée d’Aigues-Mortes. Elle se dresse au milieu des marais, entre le Vistre et le canal du Rhône à Sète, sur l’ancienne route reliant Saint-Laurent-d’Aigouze à Aigues-Mortes. Cette forteresse est la clé du royaume en cette contrée, en effet c’était alors l’unique passage obligé pour accéder à Aigues-Mortes : pour le franchir, il fallait passer un péage. Elle était tenue par une garnison composée d’un officier et de plusieurs gardes. La route traversait jadis la tour, par une porte défendue par une herse et surmontée d’un arc surbaissé. La tour carbonnière est dressée sur trois étages: la salle des gardes qui leur permettait de s’abriter entre deux tours de garde, la salle des armes où était stockée toute l’artillerie, et enfin la terrasse. Cette dernière pouvait supporter le poids de quatre pièces d’artillerie, d’où son nom « Carbonnière » qui provient de la poudrerie, désignant le nom donné aux anciens lieux de fabrication de la poudre (explosif). Depuis la terrasse, les gardes voyaient arriver de très loin d’éventuels ennemis, leur laissant ainsi de se mettre en place pour une défensive, ou bien les habitants alentours se rendant d’un lieu à l’autre du territoire.

De nos jours, on apprécie simplement le panorama où l’on peut apercevoir par beau temps, le Pic Saint-Loup avec les Cévennes en arrière plan, les hauteurs de la ville de Nîmes avec au loin, le Mont Ventoux et les Alpilles.

Depuis le dix-sept Janvier 2014, la Camargue Gardoise est labellisée quatorzième Grand site de France, incluant les paysages des marais de la Tour Carbonnière, les abords des remparts Sud d’Aigues-mortes et la pointe de l’Espiguette au Grau du Roi. Les marais de la tour Carbonnière sont donc des espaces protégés.

Lien: Pays Vidourle-Camargue
Print Friendly, PDF & Email

Consultez aussi

Au diable Vauvert L’origine de ces fameuses expressions

Au diable Vauvert L’origine de ces fameuses expressions On dit que l’on va au diable …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *